النقابة الوطنية للتعليم الثانوي - SNES

Covid à l’école (1) / Sidi Idoumou Boudide

mercredi 8 septembre 2021

…. Numéro cent cinq, numéro cent six, numéro…Il est 9 heures passée et l’enseignant Kadal poursuit l’appel au collège 11 de Nouakchott. Le ton de moins en moins imposant, et de plus en plus espacé, entrecoupé des chuchotements de la peuplade de bleus de première année à laquelle il fait face, et dont plus de 70% lui sont parvenus, repêchés avec une moyenne de 80/200. Entrecoupé aussi par les rafales de vent chargé de poussières, traversant la salle, de portes à fenêtres, sans battants ni vantaux. Entrecoupé surtout de pensées intérieures lui rappelant les requêtes familiales du jour : l’ordonnance de madame, la facture de la SOMELEC, les dettes du boutiquier du coin, impayées depuis bientôt deux mois, la facture du mois passé de l’école privée des enfants …… Lui rappelant également son maigre salaire retenu par erreur depuis cinq ans, ses avancements d’échelons bloqués illégalement, ses collègues instituteurs chargés de cours à l’enseignement secondaire qui n’arrivent pas à intégrer l’enseignement secondaire, malgré leurs diplômes académiques, leurs compétences avérées et l’importance des expériences accumulées, ses collègues contractuels à durée indéterminée privées illégalement de leur droit aux différentes indemnités octroyées à leurs collègues de travail, le statut illégal des prestataires de services d’enseignement, ses élèves entassés dans cette salle infecte au plancher parsemé de nids de poule et d’ordures, et ceux du privé, amassés comme des sardinelles dans des chambrettes mal aérées.
-  Quelqu’un pour chercher un chiffon et de la craie ? ordonna-t-il, mezza-voce.
-  Moi ! moi ! moi ! tonnèrent-ils en chorale.
Quelques minutes plus tard, l’envoyé choisi par la mission revient un morceau d’éponge sale en main se plaignant de ne pas avoir trouvé de l’eau pour le décrasser, la craie qu’il a apportée est dure comme carmeltazite.
A 9 :50, la récréation s’annonce à coups de galet sur le flanc d’une vieille jante de 2 CV, suspendue au milieu de la cour. Il sort précipitamment de la classe, se dirige vers le bureau du directeur où il s’affale, brisé, sur un vieux banc de bois.
Avez-vous entendu la dernière nouvelle, annonce un autre collègue qui venait de faire irruption dans le petit bureau : il paraît que les autorités s’apprêtent à fermer les écoles à cause de Covid 19.
C’est dommage, répond un autre avant de s’installer sur le banc, en gémissant. Nous n’avons même pas encore fait le tour des 2/3 des programmes…. (à suivre)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 0 / 31998