النقابة الوطنية للتعليم الثانوي - SNES

Lancement officiel de la Coordination de défense de l’enseignant

lundi 30 septembre 2019

La salle du musée national de Nouakchott a abrité aujourd’hui lundi 30 septembre 2019
a cérémonie de lancement de la Coordination de défense de l’enseignant CDE
CDE regroupe les parties ci après
- Professeurs unis
- le SNES
- le SYNAPET
- le SIPES

A cette occasion, Monsieur Sidi Idoumou BOUDIDE coordinateur de CDE et secrétaire
général du SNES a prononcé l’allocution suivante :
Honorables invités,
Chers collègues,
Chers frères, chers sœurs,
Nous célébrons aujourd’hui avec tous les enseignants du Secondaire et de l’enseignement technique le lancement officiel de la Coordination de défense des droits de l’enseignant (CDE). Cette cérémonie est, pour nous, l’occasion de rappeler les luttes menées par tous les enseignants du Secondaire et de l’enseignement technique et toutes leurs prises de positions honorables, et de réaffirmer notre unité, notre solidarité et notre indépendance.
Par cette imposante cérémonie, nous réaffirmons également notre détermination à arracher nos revendications et nos ambitions et nous rejetons énergiquement les conditions désastreuses que nous vivons :
- nos salaires sont dérisoires et sont retenus illégalement et non remboursés,
- notre statut est pris en otage au ministère de la fonction publique,
- les affectations et les promotions dépendent du clientélisme et du népotisme,
- nos primes sont saisonnières, retenues et retardées au gré de la volonté des responsables,
- les salles de classe regorgent d’ordures, sont surpeuplées, sans portes ni fenêtres, et délabrées au risque de s’écrouler sur nos têtes, les tableaux lézardés et la craie de mauvaise qualité, etc.
- en plus, nous subissons au quotidien toutes sortes de pressions : affections arbitraires, intimidations, etc.
Honorables invités,
Chers collègues,
Chers frères, chers sœurs,
Nous n’avons d’autre choix que de nous en tenir à nos revendications, de nous conformer à nos objectifs et de continuer à nous mobiliser et à nous organiser.
Et, par cette cérémonie, nos énergies de lutte sont renouvelées, notre détermination à défendre nos droits légitimes augmente et nous nous engageons à continuer à lutter pour défendre nos droits légitimes, tout en nous engageant de poursuivre la lutte contre l’exploitation, la domestication, et pour la restauration de la dignité.

Par ailleurs, je saisis cette occasion pour féliciter et remercier tous les enseignants du Secondaire et d’enseignement technique mauritaniens pour les séries de luttes menées au cours de l’année scolaire passée au cours de laquelle ils ont fait d’un un haut niveau de responsabilité, de sérieux et de sacrifice.
Je ne saurais oublier de condamner énergiquement la vague de violences dont ils ont été victimes, tout en invitant le gouvernement à prendre des mesures énergiques afin d’assurer la sécurité de l’enseignant, pour qu’à l’avenir de tels actes barbares ne se reproduisent plus, et de punir sévèrement tout celui qui à l’avenir oserait menacer la sécurité ou l’honneur de l’enseignant.
Je condamne également la détention arbitraire du collègue Ghaly Sall en prison à Kaédi, tout en réclamant sa libération immédiate.
Honorables invités,
Chers collègues,
Chers frères, chers sœurs,
Une fois encore, nous vous promettons que nous serons toujours au rendez-vous pour rester fidèles à l’identité, aux principes et aux objectifs de la Coordination, afin que l’enseignant du Secondaire et de l’enseignement technique en Mauritanie puisse atteindre ses objectifs, renouvelant notre engagement à servir les intérêts des enseignants du Secondaire et de l’enseignement technique, à préserver leurs acquis, et poursuivre la lutte jusqu’à la réalisation de leurs revendications et pour qu’ils puissent bénéficier d’une vie prospère.
Vive l’enseignant du secondaire et de l’enseignement technique
Vive la Coordination de défense de l’enseignant
Vive la République Islamique de Mauritanie


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 73 / 30884