النقابة الوطنية للتعليم الثانوي - SNES

La collègue Toutou s’apprête à retirer sa plainte

mardi 18 juin 2019

-  Communiqué de presse
-  Le procès du candidat au bac qui avait agressé l’enseignante Toutou, professeure de maths au lycée 1 d’Aioun, se déroule en ce moment à l’ENI de la ville.
-  La collègue Toutou se prépare à retirer sa plainte en raison de l’énorme pression familiale et tribale à laquelle elle est confrontée.
-  Au Syndicat national de l’enseignement secondaire (SNES), nous n’avons épargné aucun effort pour défendre notre collègue et membre de notre syndicat. Nous avons dépêché sur place l’avocat du syndicat pour la défendre et nos collègues sont restés en permanence à ses côtés
-  Tout en respectant la décision de la collègue de retirer sa plainte, nous affirmons ce qui suit :
-  - la réaffirmation de notre condamnation de cette agression honteuse contre une éducatrice,
-  - la constance de notre solidarité avec notre collègue,
-  - notre mise en garde à quiconque oserait manquer de respect envers l’enseignant,
-  - notre désapprobation du manque d’assistance de l’administration locale à la collègue Toutou, une fonctionnaire membre de son staff agressée dans l’exercice de ses fonctions,
-  - nos remerciements et nos félicitations à tous les collègues qui sont restés aux côtés de la collègue dans ces moments difficiles,
-  - nos remerciements aux représentants de la justice dans la wilaya du Hodh el Gharbi pour l’engagement, la liberté de décision et la transparence, dont ils ont fait preuve lors de la gestion de ce dossier,
-  - nos remerciements à l’éminent avocat, Maître Mohamed Lehib Ould Chrif, pour sa détermination à défendre notre collègue Toutou,
-  - Notre certitude que cet incident constitue une leçon pour tous, administrations, élèves et parents d’élèves, afin qu’ils comprennent que la dignité de l’enseignant est intouchable.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 75 / 30884