النقابة الوطنية للتعليم الثانوي - SNES

Non au sabotage de nos diplômes nationaux

jeudi 30 mai 2019

Communiqué de presse
Non au sabotage de nos diplômes nationaux
Les examens du brevet d’études du premier cycle de l’enseignement secondaire (BEPC) sont organisés depuis hier mercredi 29 mai 2019, sur l’étendue du territoire national, dans une atmosphère de mépris, de profit et de favoritisme.
Il semble que, pour les organisateurs de ces examens, la priorité n’est pas qu’ils soient bien organisés, moins encore que leur surveillance soit stricte ou équitable, mais plutôt de tirer parti des maigres montants qui leurs sont alloués et d’y associer leurs proches.
C’est ainsi que des enseignants des écoles primaires et le personnel des directions régionales sont invités à les surveiller et des enseignants des écoles primaires conviés à diriger des centres d’examen, bien que des enseignants du secondaire soient prêts à effectuer ces tâches. Dans l’un des lycées, le centre d’examen est réduit à une seule salle dans laquelle sont entassés plus de 50 candidats dont la surveillance est confiée à deux directeurs des études sous la supervision du proviseur, mué en président de jury pour la circonstance. Dans une autre wilaya, le directeur régional se vante de priver tous les grévistes des tâches liées à l’organisation des examens nationaux, comme si la grève est un crime !
Cette situation a engendré de nombreuses erreurs dont notamment la distribution de l’épreuve de sciences naturelles au lieu de celle de français et sa fuite dans l’une des wilayas.
Au Syndicat national de l’enseignement secondaire (SNES), tout en attirant l’attention de l’opinion publique sur le danger de sabotage de nos diplômes nationaux, nous confirmons ce qui suit :
- notre ferme condamnation de l’atteinte portée au peu de crédibilité qui reste à nos diplômes nationaux,
- notre appel aux collègues enseignants à se dresser contre ces pratiques honteuses et dangereuses et à rester mobilisés pour réhabiliter l’image de l’enseignant et contribuer à préparer les générations futures à relever le défi de l’édification d’une société mauritanienne instruite et prospère.
Vive la lutte des enseignants !
Vive la Mauritanie unie et prospère !
Nouakchott, le 30 Mai 2019
Le Secrétariat général du SNES


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 61 / 30884